Donate

Prix

Le Prix de la FMMF

Le Prix de la Fondation Muriel McQueen Fergusson a été créé en 1992 afin de reconnaître les contributions exceptionnelles en matière de prévention et d’élimination de la violence familiale au Canada.

Le Prix est décerné à une personne, un organisme, une entreprise, une société ou un milieu de travail qui a fait un grand pas vers la prévention et l’élimination de la violence familiale. Le prix est décerné tous les ans au cours d’un événement public spécial de la Fondation visant à commémorer l’anniversaire de naissance de la marraine de la Fondation, Muriel McQueen Fergusson.

Formulaire de dévoilement du prix de la FMMF


Critères

Tout individu ou organisme canadien dont les réalisations ont fait avancer la prévention et l’élimination de la violence familiale sont admissibles aux nominations. Toutes les nominations doivent avoir le même format que le formulaire de nomination ci-haut et être appuyées par deux lettres de recommandation.


Processus de sélection

Le lauréat du prix est choisi par un comité de représentants du conseil d’administration de la Fondation selon les renseignements présentés par le proposant. La Fondation Fergusson se réserve le droit de vérifier l’exactitude des renseignements que contient la demande. Les candidats qui n’ont pas été sélectionnés la première année sont retenus et admissibles au prix pour les deux années subséquentes.


Au sujet du prixPewterAward

Le prix par lui-même a été conçu et fabriqué par Carole Cronkite de Fredericton au Nouveau-Brunswick, première femme artisane de l’étain au Canada.

Le prix est fait entièrement à la main avec des outils élémentaires. Des feuilles d’étain de diverses épaisseurs sont superposées afin de créer un effet tridimensionnel. Le logo en quatre dimensions est sculpté avec une délicate scie de bijoutier, limé, soudé, gravé et brossé pour devenir le prix tel qu’on le connaît.

Le design du prix a pour but de représenter les multiples facettes de la violence.

De plus, la Fondation fera un don de 1 000 $ à un organisme de charité enregistré, choisi par le lauréat du prix, dont les objectifs font avancer les buts de la Fondation.


L’honorable Jocelyne Roy Vienneau, O.N.B., accueille la Fondation Fergusson et les invités à la Cérémonie de remise de prix de la FMMF 2016 à la Résidence du Gouvernement

Lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick et Prix de la Fondation Muriel McQueen Fergusson

Membre fondatrice de la Fondation Fergusson et ex-lieutenante-gouverneure, Margaret Norrie McCain a contribué à donner le ton à la participation du bureau de la lieutenante-gouverneure à soutenir sa quête dans l’élimination de la violence familiale. Pendant plusieurs années, le Bureau du lieutenant-gouverneur a gracieusement permis à la Fondation de tenir la cérémonie de présentation du prix à la Résidence du Gouvernement. D’autres lieutenants-gouverneurs dont Marilyn Trenholme Counsell, Herménégilde Chiasson, Graydon Nicholas et Jocelyne Roy-Vienneau ont continué dans la même veine. En 2020 l’honorable Brenda L. Murphy participe activement aux travaux de la Fondation en acceptant le rôle de marraine honoraire du Prix de la Fondation Muriel McQueen Fergusson.

La Résidence du Gouvernement est la résidence officielle du lieutenant-gouverneur, laquelle est aussi ouverte au public; elle reçoit annuellement des milliers de visiteurs. Le prix est dorénavant exposé à la Résidence du Gouvernement permettant ainsi à des visiteurs du pays, à des dignitaires, à des monarques, à des chefs d’État, à d’innombrables visites organisées d’écoliers et de plusieurs autres de voir ces exemples de valeureux Canadiens, organisations et entreprises qui ont soutenu l’élimination de la violence familiale.

Anciens lauréats

  • 1993 June Callwood
  • 1994 Le Dr Peter Jaffee
  • 1995 Margaret Norrie McCain
  • 1996 Sœur Cécile Renault (hommage posthume)
  • 1997 Le Dr Donald G. Dutton
  • 1998 « Making Waves »
  • 1999 The Body Shop Canada
  • 2000 Fredericton Sexual Assault Crisis Centre
  • 2001 La Dre Sandra Byers
  • 2002 Rina Arseneault
  • 2003 Red Cross RespectED
  • 2004 Les sénatrices Sharon Carstairs et Margaret Newall
  • 2005 Margaret-Ann Blaney
  • 2006 Penny K. Ericson
  • 2007 Madeleine Delaney-LeBlanc
  • 2008 Bernard Richard
  • 2009 Rona Brown
  • 2010 Native Women’s Association of Canada
  • 2011 White Ribbon Campaign
  • 2012 Ghosts of Violence
  • 2013 La Dre Nancy Nason-Clark
  • 2014 Sigrid Rolfe et le Dr Philip Smith
  • 2015 Family Enrichment and Counselling Service
  • 2016 Julie Devon Dodd
  • 2017 C. Anne Crocker, C.M.
  • 2018 Maryse Rinfert-Raynor
  • 2019 Dr. Judith Wuest
  • 2021 La Dre Linda C. Neilson

_______________________________________________________________________

La Fondation Fergusson a l’honneur de reconnaître la Dre Linda C. Neilson en tant que 28e lauréate du prix de la Fondation Muriel McQueen Fergusson.

Le 22 september 2021 (Fredericton, N.-B.)  – La Fondation Fergusson a remis le 28e Prix de la FMMF à la Dre Linda C. Neilson lors d’une cérémonie qui s’est tenue à la Résidence du gouverneur.

Ce prix a été créé en 1992 pour souligner les contributions exceptionnelles en matière de prévention et d’élimination de la violence familiale au Canada. Il est remis chaque année à une personne, un groupe ou un organisme qui a beaucoup contribué à l’avancement de cette cause.

La Fondation est heureuse d’avoir pu saluer le leadership et le dévouement exemplaires dont a fait preuve la Dre Neilson envers a prévention et l’élimination de la violence familiale.

« La Fondation est très heureuse d’honorer la Dre Neilson en lui remettant le Prix de la FMMF 2021, s’est exprimée Danika Carleton, présidente du comité des subventions et des prix de la Fondation. Les contributions et efforts de la Dre Neilson envers la violence familiale au sein des systèmes juridiques, aux niveaux provincial, national, international et au-delà, ont été inestimables. Nous sommes honorés de mettre à l’honneur la Dre Neilson et lui exprimons notre plus sincère gratitude pour ses décennies de travail et de dévouement envers la prévention de la violence familiale. »

Selon Meranda McLaughlin, présidente de la Fondation Fergusson, « la Dre Neilson a su accroître de façon exponentielle la portée de son action après avoir quitté sa carrière d’avocate pour devenir une chercheuse de renommée internationale dans le domaine sociojuridique. Ses efforts inlassables pour améliorer la sécurité et l’équité de l’approche du système juridique dans les cas de violence familiale se reflètent dans les actions des juges et des avocats, et par extension, dans les décisions juridiques prises ici au Nouveau-Brunswick, à travers le pays et même dans le monde entier. Plus important encore, son travail se reflète dans l’amélioration de l’expérience des enfants et des partenaires qui ont subi la violence de leurs proches. La Dre Neilson illustre parfaitement la mission de la Fondation Fergusson, qui est d’être un catalyseur se consacrant à la prévention et à l’élimination de la violence familiale, et elle mérite amplement ce prix. »   

Au moment d’accepter le prix, la Dre Neilson a déclaré : « C’est en partie grâce au travail de la Fondation Fergusson que nous pouvons aujourd’hui faire front commun contre la violence familiale. S’attaquer à ce problème exige bien plus que ce que chacun d’entre nous est capable de faire seul. J’ai consacré ma carrière à résoudre des problèmes dans le système juridique. Les précédents lauréats du prix se sont attaqués à des problèmes liés aux Premières nations, à la santé, à la religion, à la psychologie, à la jeunesse, au genre et aux droits de la personne. Pourtant, tout ce que nous achevons dépend entièrement de héros méconnus : ces femmes et hommes en première ligne qui refusent d’abandonner les familles canadiennes. »

Biographie
La Dre Linda C Neilson, associée de recherche au Centre Muriel McQueen Fergusson pour la recherche sur la violence familiale, est professeure émérite en sociologie et en droit dans la société à l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB). Elle est titulaire de deux diplômes de cette université — un B.A. (spéc.) et un L.L.B. — ainsi que d’un doctorat de la Faculté de droit de l’Université de Londres (École d’économie de Londres), en Angleterre. Auparavant, elle a pratiqué le droit pendant 10 ans. Ses domaines d’études comprennent la violence familiale, les systèmes judiciaires, le droit de la famille, la résolution de conflits et la sociologie du droit. Elle a reçu des prix nationaux de recherche en médiation familiale et des prix de mérite du corps professoral de l’UNB, et elle a été nommée chercheuse universitaire en 2011-2013. Mme Nielson apporte à son travail un dévouement envers le système judiciaire et une passion pour l’établissement de liens entre la recherche, les politiques et la pratique. Au cours des dernières années, elle s’est principalement concentrée sur l’amélioration des interventions du système judiciaire auprès des familles, des femmes et des enfants dans les cas de violence familiale. Tout au long de sa carrière, elle a siégé à de nombreux comités gouvernementaux, notamment celui qui a conçu le premier tribunal spécialisé en matière de violence familiale du Nouveau-Brunswick, à Moncton. Elle a répondu à de nombreuses demandes de commentaires de la Chambre des communes et du Sénat du Canada sur des projets de loi. Elle a supervisé de nombreux étudiants des cycles supérieurs et présenté ses travaux à l’étranger. Même si elle est officiellement « retraitée » depuis 2016, elle continue de travailler dans le domaine de la violence familiale.

Parmi ses principaux travaux, mentionnons les suivants : pour l’Institut national de la magistrature (INM), trois éditions d’un cahier d’audience pour les juges canadiens sur la violence familiale et le droit de la famille citées en 2012 par les Nations Unies dans le Manuel sur les plans nationaux de lutte contre la violence à l’égard des femmes comme étant l’une des réalisations du Canada ainsi que par deux commissions australiennes de réforme du droit comme étant un modèle à suivre au moment d’élaborer un cahier d’audience national pour ce pays; deux éditions (2017 et 2020) d’un livre électronique complet à l’intention des praticiens du droit intitulé Responding to Domestic Violence in Family Law, Civil Protection & Child Protection Cases, tiré du cahier d’audience de l’INM (Institut canadien d’information juridique – CanLII); une analyse empirique nationale des cas d’aliénation parentale au Canada (FREDA); un rapport de Justice Canada sur les défis juridiques auxquels font face les familles lorsqu’elles sont aux prises avec plusieurs systèmes judiciaires; une note d’inquiétude collective (Collective Memo of Concern) sur des notions liées à l’aliénation parentale adressée à l’Organisation mondiale de la Santé et appuyée par plus de 350 experts de renom de 36 pays; et, en collaboration avec Susan Boyd, M.S.R.C., des directives en ligne sur l’interprétation des nouvelles dispositions de la Loi sur le divorce. Actuellement, en collaboration avec Joanne Boucher (coordonnatrice de la Cour, affaires de violence familiale, Moncton), les conseillères judiciaires et juges Brigitte Robichaud et Anne Dugas-Horsman et la province du Nouveau-Brunswick, elle participe à un projet, financé par Justice Canada, de conception du premier modèle coordonné de tribunal de la violence familiale au Canada englobant les systèmes pénal, familial, de protection de l’enfance, de protection civile, de la Cour provinciale et de la Cour du Banc de la Reine. Mme Nielson a fondé un groupe de discussion, à la coordination duquel elle contribue, composé de 99 experts (d’Allemagne, d’Australie, du Brésil, du Canada, de Croatie, de France, d’Irlande, d’Italie, des Pays-Bas, de Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni et des États-Unis) qui se préoccupent des problèmes de genre et touchant le bien-être des enfants associés à l’utilisation des notions liées à l’aliénation au sein des systèmes judiciaires.